tt

Centre de Psychothérapie Paris 17

Thérapies Cognitives et Comportementales (TCC)

   Qui sommes nous ?
 
 
 
 
TE
 
 
Informations générales sur les TCC

 

Qu’est ce que la thérapie cognitive et comportementale ?

La thérapie cognitivo-comportementale est une thérapie brève qui vise à remplacer les idées négatives et les comportements inadaptés par des pensées et des réactions en adéquation avec la réalité.
Le patient et le psychothérapeute travaillent ensemble pour identifier et comprendre les problèmes en fonction de trois ingrédients psychologiques : les émotions, les pensées associées et les comportements. Cette approche psychologique se concentre sur les difficultés de l'ici et maintenant et repose sur le fait que patient et thérapeute partagent une même compréhension du problème de l'individu. Cela conduit alors à la définition des objectifs de la thérapie et des techniques thérapeutiques personnalisés. Durant toute la thérapie les buts à atteindre sont notés, mesurés et évalués.
La TCC aide à progressivement dépasser les symptômes invalidants, tels les rituels, les vérifications, le stress, les évitements, les inhibitions, les réactions agressives ou la détresse à l’origine de souffrance psychique.

Depuis quand se pratique t’elle ?

La thérapie comportementale puis cognitive a été initiée aux USA et s’est développé dans les pays anglo-saxons et d’Europe du Nord, au début des années 1960. Elle s’est  implantée en France à partir du début des années 1970 grâce à des associations privées dont les deux principales sont l’AFTCC (Association française de thérapie comportementale et cognitive), fondée en 1972, et l’AFFORTHECC (Association francophone de formation et de recherche en thérapie comportementale et cognitive), fondée en 1994.

Quels objectifs ?

Le but de la TCC est d’aider la personne à trouver – ou retrouver – son autonomie et des relations interpersonnelles plus faciles. La thérapie  permet au patient de trouver des solutions à ses problèmes qui soient d'une plus grande efficacité que leur façon actuelle d'y faire face.
Dans les thérapies comportementales et cognitives, patient et thérapeute travaillent ensemble à :
• développer une compréhension commune des problèmes présentés par le patient.
• identifier comment ces problèmes affectent les modes de pensée, les comportements, les émotions et le fonctionnement quotidien du patient.
Le patient apprend à observer, analyser, objectiver ses problèmes et leurs retentissements, pour finalement concevoir et construire des comportements alternatifs, qui ne déforment plus la réalité.

Comment ?

Le thérapeute  utilise une combinaison de techniques dont le but est d'aborder aussi bien les modes de pensée que les comportements. Le thérapeute et le patient travailleront ensemble à la compréhension des problèmes individuels présentés avant d'identifier les objectifs de la thérapie et d'élaborer conjointement un programme thérapeutique. Ceci implique souvent que le patient utilise le temps entre les séances de thérapie pour mettre les choses discutées en entretien à l'essai.

Le patient apprend de façon progressive à :

  • s’affirmer, en se confrontant aux situations stressantes par une habituation progressive,
  • endiguer de façon pragmatique le symptôme sous ses multiples formes, en modifiant les a priori et les idées obsédantes véhiculées par l’anxiété
  • travailler à la restauration revalorisante de sa propre image, en reconsidérant ses réelles qualités et potentialités,
  • lutter contre les conflits internes et les croyances anxiogènes (sources d’anxiété),
  • chercher des moyens alternatifs, qui permettent d’identifier et corriger les pensées automatiques

Les comportements nouveaux s’acquièrent par le biais d’exercices faits au rythme de chaque individu, parfois d’abord en imagination, concrètement ensuite, sous forme de mise en situation de tâches habituellement déstabilisantes et difficiles.

Constamment guidé, informé, encouragé, le patient effectue ces exercices, pendant et entre les séances, condition indispensable à l’élaboration de nouvelles cognitions et de conduites plus appropriées.

Pour qui ?

Les recherches portant sur l'évaluation de l'efficacité des thérapies comportementales et cognitives ont été menées sur une large échelle et ont permis de conclure qu'elles constituent des thérapies efficaces notamment pour :

• Anxiété et attaques de paniques, états de stress post-traumatiques,
• Phobies (agoraphobie et phobie sociale),
• Dépressions, troubles bipolaires,
• Troubles obsessionnels compulsifs,
• Troubles des conduites alimentaires,
• Problèmes  relationnels,
• Consommation excessive de drogues ou d'alcool

Les thérapies comportementales et cognitives peuvent être utilisées seules ou associées à une prise médicamenteuse. Ceci dépend de la nature et de la gravité du problème de chaque patient.

Combien de temps ?

La TCC est une thérapie brève allant généralement de 3 mois  à  2 ans. Néanmoins, il est parfois nécessaire, en fonction de l’ancienneté et la gravité du trouble, de prolonger la durée de la thérapie sur des périodes définies en commun, lorsqu’un suivi de prise en charge s’avère utile. La durée des séances est de 30 min à 1 h en thérapie individuelle, à raison d’une séance par semaine au début puis en espaçant progressivement selon l’évolution.

Les thérapies cognitives et comportementales « de 3 eme génération »: Thérapies intégratives

Diverses thérapies s’inspirent des TCC depuis quelques années en y associant d’autres techniques (Gestalt-théorie, psychanalyse, méditation, remédiation cognitive neurologique, analyse transactionnelle, etc…). L’accent  est  mis notamment sur l’acceptation  des émotions. Elles semblent prometteuses mais s’appuient pour l’instant sur un nombre restreint de résultats scientifiques validés. En France, peu de thérapeutes ont été formé.

  • Thérapie basée sur la pleine conscience : Mindfulness
  • Thérapie des schémas de Young :Troubles de personnalité
  • Eye movement desensitization and reprocessing (EMDR): Syndrome de stress post-traumatique
  • Thérapie psychologique intégrative de Brenner : Troubles schizophréniques

Quelle  efficacité ?

De nombreuses études scientifiques médicales internationales ont validé cette approche pour diverses pathologies psychiques. En France, le rapport INSERM 2004 a fait état des résultats obtenus par les différentes méthodes psychothérapiques les plus utilisées:

http://ist.inserm.fr/basisrapports/psycho.html

Bibliographie

  • Dominer votre anxiété avant qu’elle ne vous domine. Albert Ellis, Eds de l'homme, 2000.
  • Je réinvente ma vie. J E Young, EDS de l’homme, 2003
  • La peur des autres, Christophe André & Patrick Légeron, Eds. Odile Jacob, 1995.
  • Les thérapies cognitives, Jean Cottraux , Eds.Retz, 2001.
  • Les thérapies comportementales et cognitives, Jean Cottraux, Eds.Masson, 2001.
  • Les thérapies comportementales, J. Van Rillaer, Eds. Bernet-Danilo, 1998.
  • L’estime de soi, Christophe André & François Lelord, Eds. Odile Jacob, 1999.
  • Thérapie psychologique des schizophrénies. Collectif, Ed. Mardaga, 1998.

Mise à jour le 1 août 2008

 

 
 


 

 

TCC

La thérapie cognitivo-comportementale est une thérapie brève qui vise à remplacer les idées négatives et les comportements inadaptés par des pensées et des réactions en adéquation avec la réalité. Elle a été initiée aux USA et s’est développée dans les pays anglo-saxons et d’Europe du Nord, au début des années 1960. Elle s’est  implantée en France à partir du début des années 1970.